Vintage makeup! Retour à la beauté fatale des années 50

Retour à la beauté fatale des années 50 , les secrets de base pour vous sublimer

Après l’austérité de la guerre, les femmes ont une boulimie de maquillage. Le contexte économique de l’époque s’améliore, elles ont plus d’argent de poche pour se faire belle, la séduction entre en scène et le regard des femmes change…. elles doivent retrouver leur féminité et plaire ; La mode change aussi ; fini les robes avec le col ras du cou, bonjour les décolletés et les robes à jupons.

 

Les transistors sont allumés et laissent s’échapper un rock endiablé d’Elvis. Il est bientôt l’heure de se préparer pour aller danser. Mais avant il faut prendre soin de soi…. Arrêter de vous cacher derrière une vie à 100 à l’heure, et insérer dans votre planning des moments de pause.

Mais revenons à nos années 50, et l’Ideal Féminin . Le teint se voulait légèrement bronzé et lumineux pour donner bonne mine, les sourcils épais et montants de couleur brun ou noir..; et les yeux ?… ah les yeux, qui n’a pas rêvé de plonger son regard dans les yeux de Marilyne  ou de Audrey Hepburn ? L’eye liner noir fait son apparition (notez bien que l’eye liner était apparu dans les années 40 mais délaissé pendant la guerre) l’œil de biche fait son apparition avec l’eye liner posé au pinceau avec la petite virgule à l’extrémité…. puis l’effet cat eyes façon Audrey Hepburn.

 

Et les lèvres ? Qui n’a pas rêvé d’un baiser de ces lèvres pulpeuses d’Elisabeth Taylor ou de Marilyne. Les lèvres rouges se mettent en avant sur des lèvres bien lissées avec un gommage à lèvres, que nos grand-mères préparaient à base de sucre et d’huile. D’ailleurs saviez vous que le rouge à lèvres à une meilleure tenue après le gommage ?

Les années 50 c’est aussi l’époque de la sublimation du corps , à base d’huile pour hydrater et lisser la peau, de l’eau de rose pour sublimer votre visage, de l’huile pour les cheveux pour les nourrir et un bain au lait qui prendra soin de votre peau !

DRIIIINNNG !! Oups mais il est temps de se préparer pour aller danser !!!!

Vite sortir du bain hydratant, appliquer l’huile sur le corps, le sérum à base d’huile de rose pour raffermir et densifier mon visage, idéal pour les peaux sèches ou grasses, de l’huile tonifiante pour mes cheveux et les rendre plus brillants, un peu de lisseur sur mes lèvres, mon maquillage, une petite coiffure, ma robe, mes petits escarpins et je suis enfin prête

Oh ! j’allais oublier d’éteindre le transistor.

Aujourd’hui Custom Legend a sélectionné des produits de mise en beauté qui reprennent les recettes de nos grand-mères avec les parfums d’antan. Produits à base d’ingrédients naturels importés des Etats Unis et dont le packaging est tout aussi rétro que leur recette

 

 

Creepers George Cox Ltd : 4 générations à la pointe de l’oiginalité

Rien ne prédestinait Georges Cox à devenir la référence de la Creepers dans le monde entier

Brasseur de métier , il se lance en 1906 dans la création de « la maison des coordonniers » dans le Northamptonshire en Angleterre.

George Hamilton Cox

Après le seconde guerre mondiale, il investit  dans une usine de chaussures et créé ses propres modèles en misant sur l’originalité et la qualité de fabrication. Il est ensuite rejoint par son fils qui lance le produit phare de la collection la « Creepers » en 1949, qui devient très vite une référence dans le monde entier et fait fureur dans le l’univers du Rockabilly des années 50 aux USA et en Angleterre, vendues alors sous le nom d’Hamilton..

C’est bien plus tard dans les années 70, qu’elles seront remises sur le devant de la scène sous le nom de Creepers par Malcolm Mc Laren dans son shop à Londres le « Let it Rock shop ».
D’abord achetées en masse par les Teddy Boys, elles se démocratisent rapidement dans les années 80 dans les milieux Rock, Psychobilly, Ska et Gothique.

La société qui a acquis une réputation grandissante au fil des années, se voit collaborer avec ds designers les plus célèbres de l’époque pour devenir dès 1973 le fabricant officiel de la marque Dr Martens.

Creepers

Aujourd’hui la plupart des modèles sont fabriqués en séries limitées et George Cox Ltd privilégie les petits distributeurs du monde entier pour promouvoir sa marque, ce qui lui a réussi jusqu’à lors, pour toujours développer cette dynamique d’exclusivité.
George Cox reste aujourd’hui sur une fabrication artisanale en utilisant le procédé Gooyear, plus qualitatif que n’importe quel procédé industriel.

Porter un bonnet… ce n’était pas toujours un choix !

Porter un bonnet c’est simple !
Et si une histoire se cachait derrière ! Vous êtes vous déjà posé la question ?
Il existe des bonnets qui ont une signification toute particulière et que l’on ne porte plus par hasard…
Nous parlons bien des bonnets rouges (pas de ceux qui militent au Nord Ouest de la France) mais de ceux que portaient les bagnards.

Au Bagne, au delà de la tenue officielle du bagnard composée d’un manteau rouge, d’un pantalon jaune, d’un gilet, d’une paire de chaussures, d’une paire de bas en laine, d’une chemise et d’un caleçon, celui-ci était affublé d’un bonnet.

Tenue bagnard

Tenue bagnard et bonnet rouge

Le bonnet rouge était donné aux bagnards condamnés à temps, tandis que le bonnet vert était distribué aux détenus à perpétuité. Mais dans les conditions d’isolement des forçats avec leurs matons, les bonnets rouges deviennent vite une couleur de transition et font des condamnés à temps des bagnards à perpétuité. Au delà de leur couleur les bonnets étaient estampillés d’une plaque de fer blanc tamponnée de leur numéro de matricule.

Une autre histoire : les bagnards aux bonnets rouges étaient désignés comme cobayes pour tester les premiers scaphandres. Il n’était pas question de faire supporter des pertes d’hommes bien sous tous rapports alors qu’il étaient possible d’infliger toute la souffrance des essais à des hommes dont le sort n’intéressait personne.

bagnard scaphandrier

Bagnard scaphandrier

C’est pour rendre hommage à ces hommes de courage involontaires que le commandant Cousteau se couvrait d’un bonnet rouge.

commandant Cousteau

Commandant cousteau

Aujourd’hui la  marque Fleurs de bagne, distribuée dans la boutique Custom Legend, inspirée de tout cet univers carcéral, de ces mauvais garçons, des forçats, bagnards et autres personnages de scandales de l’époque, remet au goût du jour des tenues d’inspiration et notamment le bonnet rouge marqué au fer blanc d’un numéro unique.

bonnet Fleurs de bagne

Bonnet Fleurs de bagne

Bonnet Rouge Fleurs de bagne

Bonnet Rouge Fleurs de bagne

 

 

 

Von Dutch : Un artiste, une histoire, une marque

Von Dutch c’est surtout l’histoire d’un homme : Kenneth Howard, mécanicien de moto mais surtout un artiste du pinstripping et précurseur de la Kustom Kulture.

Le souvenir d’un homme

Kenneth Howard ou Von Dutch

Kenneth Howard

 

Von Dutch

Kenneth Howard pinstrippeur de renom de Californie

C’est en 1938 que tout commence. Kenneth Howard, alors âgé de 15 ans et mécanicien de moto dans un petit garage, se met à customiser des vélos qu’il ramène du garage où il travaille à chez lui. Il emprunte les brosses métalliques de son père pour faire des rayures sur la peinture et y ajoute des dessins au pinceau. Son patron de l’époque, Beerup, n’en revenant pas de son travail, déplace le jeune kenneth de la mécanique à la peinture. Sa réputation se construit au fil du temps et le jeune Kenneth se met à signer ses œuvres « Von Dutch » qui signifie « Von le Hollandais » ses origines.

peinture moto Von Dutch

Dans les années 50 son art n’est visible que sur les vélos et les motos. Ce n’est qu’en 1958 que son talent de customisation se développe sur les voitures, qui arrivent de tout le territoire des Etats Unis pour avoir la customisation de Von Dutch. Mais malgré son génie et sa popularité, Kenneth n’aime pas l’argent, le refusant parfois pour la travail accompli, et vit aux limites de la pauvreté.

Celebre peinture sur voiture

peinture Von Dutch sur mercedes 300SL

Pendant 10 ans il a développé son art, luttant contre l’aspect commercial qui s’y rapportait.
Il décide de partir alors en Arizona, loin du monde et de la foule, dans le but de s’occuper de sa famille et de revenir à ses amours premiers : le métal en fabricant des armes qu’il customise en pinstripping.
Mais la vie domestique ne lui convient pas et il revient quelques années plus tard en Californie où il se mit à produire ses quelques plus beaux spécimens de couteaux gravés (évalués aujourd’hui à 3000 $) et quelques belles motos.

réalisation de couteaux par Von Dutch

couteaux réalisés par Von Dutch

Kenneth Howard décède en 1992 d’un abcès à l’estomac dû en partie aux excès sa vie durant.
Ses filles revendent alors le nom « Von Dutch » à Michael Cassel et Robert Vaughn, qui développent par la suite la marque sur une ligne de vêtements en mémoire au personnage que fut Kenneth Howard et à son art.

Aujourd’hui avec la renaissance de la marque à ses origines, Custom Legend devient le distributeur officiel de l’Ouest.

Voilà la véritable histoire de Von Dutch, un hollandais qui voulait faire partager son art en oubliant d’en vivre.

La naissance du logo

célébre logo Von Dutch

Logo Von Dutch

C’est en 1950 que Kenneth Howard dessine le logo le plus connu de la kustom Kulture et le plus copié aussi : l’oeil ailé. A l’origine ce dessin est issu de la culture macédonienne et égyptienne. Cet oeil signifie à l’origine « l’oeil dans le ciel qui sait tout et qui voit tout », faisant référence à la réincarnation ce en quoi Kenneth croyait beaucoup. Il ajoutera par la suite à son logo la phrase « is still alive » (traduction : est toujours vivant). une manière d’insister sur sa croyance ou peut être une pensée futuriste et fondée de la pérennité de son art…. allez savoir!!!!

Chaussures Chippewa : Une marque tout aussi légendaire que son nom

Chippewadésigne à l’origine une des plus grande nation amérindienne, les ojibwés, de l’Amérique du Nord, derrière le peuple Cherokee et Navajos. Pour certainsChippewa signifiait : « ceux qui cuisent jusqu’à goder » faisant référence à leur fabrication de mocassins pour lesquels ils faisaient sécher les coutures au feu pour les rendre imperméables.

peuple Chippewa origine du nom de la marque

Peuple Chippewa

Mais pour ce qui concerne la marque de chaussures Chippewa, tout commence au début du 20 eme siècle, avec cette idée d’individualisme et d’indépendance personnelle aux Etats Unis, appelée communément « American Dream ».

Usine Chippewa

Chippewa Manufacture

Chippewa voit donc le jour en 1901, fondée par J.B Piotrowski et John Andrejski, dont l’usine sera implantée tout naturellement dans le Wisconsin (état d’origine du peuple Amérindien du même nom).
A cette époque l’industrie du bois est en plein essor (surtout dans la région) et la manufacture sort alors des bottes de bûcherons solides, lacées sur le dessus avec un talon haut. Chippewa devient dès lors une des plus ancienne marque de chaussures de travail aux Etats Unis.

Heritage boots

Boot de bucheron

En 1937, l’usine Chippewa lance une botte de terrain : la botte d’ingénieur avec des sous ventrières en cuir au niveau de la cheville et du genou. Cette botte sera reprise ensuite par d’autres fonctions ouvrières et postales.
En 1940 Chippewa développe une nouvelle botte : la botte 11 l’ingénieur, un mélange entre la chaussure de bûcheron avec son talon haut (mais sans lacets) et la botte d’ingénieur de 1937. Cette botte eue un succès immédiat et devient dans les années 50 la botte de la liberté et de la rebellion car adoptée et plébicitée par les motards de l’époque.

Botte Ingénieur de 1937

Botte Ingénieur 1937
Botte Ingenieur 11

Botte Ingenieur 11

Pendant la seconde guerre mondiale Chippewa va produire pour la 10 eme division de l’armée de terre américaine la chaussure de montagne supportant les -40°. Plus tard la manufacture utilisera ces mêmes recherches pour lancer la collection arctique légendaire supportant les -50°.

Chaussure de montagne pour l'US Army

Chaussure de montagne pour l’US Army

C’est après la seconde guerre mondiale et avec le développement des activités de loisirs et sportives que la marque Chippewa développera toute une gamme de chaussures dédiées à ces activités et deviendra alors le leader sur ce marché en 1950. C’est aussi à cette époque que la marque Chippewa équipera ses bottes avec une semelle Vibram.

Entre 1950 et 1960 la manufacture continue son partenariat avec l’armée et surtout US Air Force et fabriquera les bottes de pilotes de l’air : la 600 flight boots, avec un système de laçage sur le côté pour pouvoir les retirer plus facilement. Aujourd’hui ce type de bottes est toujours utilisée dans l’armée US.

600 Flight Boots

600 Flight Boots

La marque Chippewa née des premiers mouvements idéologiques de liberté individuelle, à su se faire une place et fourni depuis plus de 110 ans des chaussures solides et authentiques, made in USA , fait main dans le respect et le soucis de la qualité.

Chaussures Thorogood ou l’histoire d’un homme : Albert Weinbrenner

Le père d’Albert Weinbrenner (exilé aux USA) tient une cordonnerie dans le Wisconsin. Du haut de ses 13 ans Albert commence à travailler avec son père à réparer chaussures et bottes. L’histoire des chaussures Thorogood ne faisait que commencer.

En 1892, alors âgé de 27 ans, l’aventure commence, il décide de monter avec Joseph Pfeifer une entreprise de réparation de chaussures et se spécialisent ensuite dans la vente de bottes et de chaussures de travail.

weinbrenner et pfeifer company

1900, après huit ans de réparation et de vente, les 2 associés décident de se lancer dans la fabrication de leurs propres modèles et fondent la « Albert H Weinbrenner Company ». La manufacture se développe vite d’autant que le nombre d’ouvrier augmente et que la renomée de la qualité des produits commence à de faire savoir dans tous les Etats Unis. En 1916 le premier catalogue de collection est imprimé.

La marque de chaussures Thorogood voit enfin le jour

1917 A. Weinbrenner spécialise sa production et fabrique des bottes pour différents corps de métiers ouvriers (mineurs, plateforme pétrolière, sidérurgie, fonderie…etc). A cette époque il fourni également des bottes pour l’armée américaine lors de la première guerre mondiale. C’est à ce moment là que la marque Thorogood voit le jour en 1918 exactement et déjà reconnue aux Etats Unis dans le monde ouvrier pour sa qualité de produits.

Manufacture Weinbrenner

1942, une innovation pointe le jour, A; Weinbrenner présente le premier les chaussures coquées (bombées et renforcées avec plusieurs couches de cuir au niveau des orteils pour plus de protection), qui seront par la suite normalisées pour l’armée américaine durant la seconde guerre mondiale.

1950, Weinbrenner Company ne s’arrête pas là et sort la première chaussure de sécurité à lacets coquée (essentiellement utilisée par les couvreurs) : c’est le modèle n°633 de la collection

modèle 633

1959 : Création des chaussures Thorogood modèle Moc Toe

Weinbrenner Company confectionne le produit qui les transportera vers l’apogée du succès que l’on connaît : la chaussure Moc Toe, la chaussure de scout (présente dans la boutique Custom Legend). Semelle sans talon et faite d’un seul bloc de gomme et d’une chaussure ressemblant à un mocassin avec des coutures renforcées. C’est à partir de ce modèle que Weinbrenner fabrique aujourd’hui la semelle Maxwear TM, semelle très solide (20 à 30% de longévité en plus) et plus souple qui donne une confort en plus en utilisation au quotidien. Cette semelle reste, aujourd’hui encore, fabriquée aux USA.

chaussure de scout originale Moc Toe

Aujourd’hui Weinbrenner Company avec ses marques : « Thorogood » , « The Original Work one » et « Hellfire », reste le fournisseur leader de bottes et chaussures dans les domaines industriels et métiers d’Etats aux USA.

usine chaussure thorogood

 

Coiffure Pin-Up

Je veux une coiffure pin-up : conseils et liens à connaitre !

Le style pin-up, c’est un look vestimentaire (robes, jupes), des accessoires mais aussi du maquillage et une coiffure bien particulière. Pour découvrir cet univers rétro comme on les aime, voici quelques astuces pour vous faire une coiffure pin-up facilement. pour celles qui aimeraient assister à une vraie séance pin-up complète, (essayage de fringues, maquillage, coiffure, conseils), allez voir les dates de la PIN UP PARTY ! Continue reading

66501606_bc9a34f31e_o

Voyage : la Thailande, le pays roi de la moto !

La Thaïlande, c’est le pays de la moto, celui où le 2 roues est roi. A des milliers de kilomètres e la France, le sud-est asiatique est un voyage magique, une découverte culturelle, gastronomique, climatique… Et au milieu de ces découvertes, l’univers de la moto, très présent. Voici une invitation au voyage en Thaïlande, Custom Legend vous embarque pour Bangkok ! Continue reading

Lunettes en cuir Easy Rider

Bien choisir ses lunettes de moto vintage

Lunettes de vue rétro, lunettes de soleil vintage ! Les « grands classiques » de la vue s’invitent partout, et il est à la mode de parader avec une paire de lunettes tendance, tantôt rectangulaires ou rondes. Les lunettes moto n’échappent pas au phénomène ! Il existe plusieurs modèles pour les motards qui ont du style, et ne veulent pas avoir plein de moucherons dans les yeux. Petite revue de modèles incontournables. Continue reading

casques-jets-custom-legend

GP classic Helmets : les casques jets rétro et vintage

Fini le casse tête de nombreux motards amoureux de rétro et de vintage qui cherchent en vain un casque à la fois design, protecteur, homologué et abordable ! Combien de casques jets sont attirant par leur look, mais ne peuvent pas être portés, car non homologués. Combien de jets font rêver, mais déclenchent un petit rictus nerveux lorsque l’on découvre le prix ? GP Classic Helmets propose des casques tendances pour motards exigeants, qui répondent à toutes ces attentes. distribués en exclusivité par Custom Legend. Continue reading